Fiche-conseil : dissertation

samedi 17 avril 2010
par  BM

Quelques conseils théoriques en vue de la dissertation.

Bien analyser le sujet permet de comprendre :
- s’il s’agit d’explorer et d’illustrer un champ thématique.
- s’il s’agit de résoudre une problématique explicite.

Cela permet aussi de comprendre de quel type de réflexion il s’agit :
- définition, à juger ou développer ou expliciter.
- comparaison (par opposition ou ressemblance).
- problématique plus classique.

Bien examiner la forme sous laquelle l’énoncé est rédigé permet de comprendre quelle attitude intellectuelle avoir :
- est-ce une forme affirmative ou injonctive : pas de discussion, pas de contradiction de ce qui est dit, on se soumet à l’idée qui est donnée.
- est-ce une forme antithétique : vous pouvez prendre parti, modérément, et avec des arguments.
- est-ce une forme paradoxale : il faut être prudent, le paradoxe peut dissimuler une vérité qu’il ne faut pas contredire, ou bien il peut inciter à chercher une vérité éloignée, un peu différente.

Bien repérer les mots-clefs de l’énoncé permet de ne pas se mettre hors-sujet ou en contresens.

Dégager une problématique claire, qui reformule le sujet, permet d’imposer au lecteur une pensée construite vraisemblable.

Comment chercher des idées et les organiser ?

- empiriquement, en les notant toutes au brouillon, y compris si c’est en cours de travail : on élimine ce qui ne convient pas, mais sans rendre illisible le brouillon, on doit toujours conserver la possibilité des remords et de la modification.
- par association (ressemblance, opposition, thème voisin, etc.), au risque de s’écarter et de balayer un champ trop large
- dans un schéma à forme plus ou moins logique : progression du - au +, égalité, différence, exception, cause, conséquence, etc. On produit ainsi une sorte d’(armature logique que l’on peut déformer et enrichi.
- dans un plan modifiable et évolutif, où l’on déplace des éléments si leur pertinence semble souffrir de la proximité ou de l’éloignement avec d’autres éléments.
- dans un plan de plus en plus détaillé, avant toute rédaction trop hâtive.

Comment délimiter le sujet et savoir s’arrêter ?

- en vérifiant que tous les arguments restent dans le cadre de l’énoncé (thème, genre, objet d’étude)
- en vérifiant que chaque argument (et exemple) est un élément logique valable pour répondre à la problématique que l’on a rédigée.

Comment choisir les illustrations ?

- en construisant un petit tableau à deux entrées, permettant de classer ce qu’on trouve dans des catégories simples : genre, période, thème, auteur, etc.
- en explorant les divers champs connus : textes du corpus, textes étudiés en classe, textes lus personnellement.
- en notant le plus vite possible des données sur les textes qu’on n’a pas sous la main : personnage avec son nom et ses caractéristiques, épisode et son résumé sommaire, citation, etc.
- en panachant ensuite,pour ne pas donner l’impression de disposer d’une sous-culture ou d’une monoculture.

Les qualités à mettre en œuvre ?

- correction de la langue et de l’écriture, propreté de la copie.
- rigueur et solidité de l’argumentation.
- réponse à la question qu’on a soi-même posée, ou à celle qui était posée par l’énoncé.
- richesse et maîtrise de la culture : attention au remplissage, au récit, à la cuistrerie.

Et tout le reste est transpiration.


Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

140 aujourd'hui
550 hier
1152198 depuis le début
20 visiteurs actuellement connectés