Deus ex machina

vendredi 11 juin 2010
par  BM

Le texte : TARTUFFE, ACTE V , SCÈNE DERNIÈRE, vers 1861 à 1962

Tartuffe.

« Tout beau, monsieur, tout beau, ne courez point si vite : / vous n’irez pas fort loin pour trouver votre gîte, / et de la part du prince on vous fait prisonnier. »

[...]

Orgon.

« Oui, c’est bien dit : allons à ses pieds avec joie / nous louer des bontés que son cœur nous déploie. / Puis, acquittés un peu de ce premier devoir, / aux justes soins d’un autre il nous faudra pourvoir, / et par un doux hymen couronner en Valère / la flamme d’un amant généreux et sincère. »

Une vidéo du dénouement

Que peut-on expliquer dans cette scène ?

- Les raisons pour lesquelles Molière fait l’éloge du roi : histoire littéraire, cabale des dévots, censure de la pièce, mécénat, etc.
- L’explication donnée par l’exempt : Tartuffe est un escroc, non un dévot, et il avait pris ce masque. Cette manière de résoudre la pièce permet de ne pas sous-entendre que les faux-dévots sont partout, ou permet au contraire de sous-entendre que la dévotion est un masque pour faire des escroqueries dans peine ?
- Le nouveau langage de Tartuffe, à la fois serviteur de Dieu et du roi.
- L’argumentation de Cléante et la réponse de Tartuffe : preuve qu’il est réduit à quia ?
- Etc.

Situer cette scène

On est au moment de la crise majeure
- Après le départ de Tartuffe et la scène 3, très comique, dans laquelle Orgon explique à sa mère ce qui s’est passé, Pernelle ne voulant rien entendre à cette explication, la dramatisation s’intensifie.
- A la scène 4, Monsieur Loyal, huissier, est venu signifier à Orgon que sa maison ne lui appartient plus, et qu’il doit vider les lieux.
- A la scène 5, toute la famille est accablée.
- A la scène 6, Valère arrive porteur d’une mauvaise nouvelle : Orgon est accusé de complicité de crime politique, car il a conservé les papiers d’un « criminel d’État ». Valère lui conseille de s’enfuir, et se propose de l’y aider.
- Lorsque Tartuffe arrive au nom du Prince, scène 7, accompagné d’un exempt (c’est-à-dire d’un fonctionnaire de la justice-police), tout laisse à croire que la situation va tourner à la catastrophe.
- Ce n’est pas le cas.

Présenter la scène

Elle est composée de deux grandes parties.
- D’abord, à Tartuffe qui annonce l’emprisonnement d’Orgon, les membres de la famille, un à un, lancent des reproches, posent des questions ; mais Tartuffe leur oppose sa foi religieuse et son sens du devoir civique, des vers 1861 à 1896, puis demande à l’exempt d’accomplir son devoir.
- C’est ici que se situe le coup de théâtre, ce qu’on appelle le Deus ex machina. L’exempt arrête Tartuffe, puis délivre un très long message de la part du Roi, des vers 1904 à 1944, dans lequel il explique les vertus du Prince.
- Les dernières répliques ne servent qu’à marquer le soulagement de la famille, et annoncer la conclusion : Valère épousera Mariane.
- Donc l’action se résout par la parole, la dramatisation fait place à la moralisation, le méchant est puni, et le problème de la fausse dévotion reste pendant, puisque c’est la force magique, ou divine, du Roi qui a seule permis de démasquer l’imposteur, à la faveur d’un concours de circonstances relevant plutôt du hasard, ou de la chance.

Il faut donc tenir compte de ces caractéristiques dans l’explication.

Texte et représentation

Le texte téléchargeable

Word - 35 ko
Dénouement moral ?

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

471 aujourd'hui
846 hier
1153375 depuis le début
25 visiteurs actuellement connectés