Sports

mardi 4 avril 2017
par  BM

Éducation Physique et Scientifique (EPS)

ANGLE DROIT

L’angle droit est la figure formée par deux lignes ou deux surfaces qui se coupent perpendiculairement, c’est-à-dire à 90 degrés.
Cette figure géométrique est couramment utilisée, et ce dans des domaines totalement différents du secteur sportif, où l’angle droit est aujourd’hui indispensable.

Essayez d’imaginer un stade sans angle droit : des buts ovales qui forceraient les footballeurs à se plier en quatre pour marquer en pleine lucarne ; des poteaux de rugby plantés selon l’humeur (l’humour ?) du constructeur, qui obligeraient les arbitres à utiliser des sextants pour accorder des pénalités ; des haies penchées, qui contraindraient le coureur à faire des bonds gigantesques pour éviter leur retour dans le postérieur ; ou des barres de saut à la perche posées en diagonale, à 5,70 mètres d’un côté et 6 mètres de l’autre, qui occasionneraient des records aléatoires et totalement dépourvus d’intérêt puisqu’ils ne seraient plus homologués.

Mais la domination orthogonale ne se limite pas aux stades, elle s’attaque aux hippodromes où les chevaux sautent des obstacles rectangulaires pour survoler des rivières carrées.
On la retrouve aussi sur les courts de tennis et les terrains de volley où le filet, droit comme un i, a pour but de gêner autant l’une que l’autre les équipes opposées.
Mais n’oublions pas les piscines olympiques, aux dimensions ancestralement délimitées, qui, si elles étaient rondes ou triangulaires, engendreraient des courses où les gagnants seraient toujours au couloir intérieur.

Il faut savoir également que l’angle droit est utilisé comme base de notation dans certaines disciplines.
Ainsi, les barèmes de gymnastique masculine exigent des enchaînements très éprouvants à exécuter qui contiennent des passages pointilleux où le fameux angle est obligatoire : que ce soit l’équilibre, l’équerre, ou encore la croix de fer, la perpendicularité est exigée soit par rapport au sol soit par rapport à l’agrès.

Après toutes ces constatations, nous devons nous résigner à l’évidence : l’angle droit est indispensable, et va le devenir davantage au fil du temps.
Le comité olympique, de plus en plus exigeant, voudrait des athlètes carrés aussi bien physiquement qu’au niveau des résultats, et des stades rectangulaires pour remplacer les vieux stades ovales, qui rappellent aux origines sous prétexte d’une évacuation plus rapide.

Il nous faut donc reconnaître que nous sommes sportivement sous le règne de l’angle droit. D’ailleurs, le projet de modification du drapeau olympique, encore top secret, concernerait la forme des anneaux, modernement rénovés et mis au carré.

JPEG - 17.8 ko

(source : Sanson CRIOLA, Dept. of Sports, Section X, South Calif. Univ. )

Rosina CALSON
Rédactrice en chef du Grand Dictionnaire des Sports, professeur de badminton à Barcelone.


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

35 aujourd'hui
204 hier
1133401 depuis le début
55 visiteurs actuellement connectés