Orthopédie

mardi 4 avril 2017
par  BM

La bandoulière scientifique de G.P., remise en cause par A.D.

ANGLE DROIT (Nouveau protocole de l’)

Angle droit, figure mathématique, formée de deux demi-droites perpendiculaires. On peut citer pour figure géométrique comportant un angle droit le triangle rectangle.
Or ce même triangle rectangle rend de nos jours moult services dans divers domaines, à commencer par la médecine. Grâce à la connaissance des tables trigonométriques, d ’éminents professeurs de médecine ont découvert que le meilleur angle de cicatrisation d’une fracture correspondait à π/2 radians, sachant que la somme du sinus et du cosinus de l’angle à trouver était de 1, tout en négligeant les frottements.
Or, pour maintenir deux os tels le radius et l’humérus à angle droit, il fallait trouver une écharpe dont la longueur serait égale à la racine carrée de la somme du côté des mesures des deux os. Nos fameux scientifiques précédemment cités nommèrent cette écharpe hypoténuse.

Cette écharpe, d’angle variable par rapport à l’inclinaison du soi, doit toutefois être bien tendue, tandis que l’humérus se trouve à la verticale du sol et le radius à l’horizontale.
Il est à noter que cette thérapeutique n’est valable que pour la fracture d’un bras. En effet, il est matériellement difficile de se maintenir debout, avec l’obligation de garder sa jambe perpendiculaire, au niveau du genou.

Gérardin PORNENEUR,
médecin spécialisé en sinusito-oto-rhino-laryngologie,
ancien inteme-externé des Hôpitaux de Brest et Cancale.

article paru dans A l’angle de la médecine
Revue bimensuelle d’opinion du médecin
N° 266, 2ème quinzaine, mai 1996.

[Droit de réponse]

Inadmissible ! C’est ainsi que je qualifierais votre précédent article, mon cher Gérardin Porneneur. De quel droit traitez-vous d’un sujet que vos qualifications, d’un degré très limité, ne vous permettent pas d’étudier ?

Mais vous êtes carrément borné, ma parole : René Grandpourrien ne vous avait-il pas assez menacé ? Vous osez récidiver ?
Qui sont ces éminents professeurs de médecine à qui vous faites allusion ?
Vous avez omis de les nommer.
Peut-être ne sont-ils pas professeurs, ni même médecins ?
Peut-être n’existent-ils même pas !

Un peu de droiture, Gérardin, s’il vous plaît. Votre écharpe-hypoténuse ne tient pas debout. Sale rapporteur mal ajusté de fausses informations, je vais vous mettre mon équerre en pleine figure, si ça continue. Et ça pourra nous mener loin, en justice, vous dis-je.

A.D.
directeur du fan-club médicalo-universitaire de René Grandpourrien qui tient à rester anonyme.
Article paru dans A l’angle de la médecine
Revue bimensuelle d’opinion du médecin
N° 268, 2ème quinzaine, juin 1996.


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 27 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

633 aujourd'hui
796 hier
1195829 depuis le début
26 visiteurs actuellement connectés