Droit de réponse

mardi 4 avril 2017
par  BM

Une réponse vigoureuse à Gérardin Porneneur.

[droit de réponse]

Lettre ouverte à Gérardin Porneneur.

Gérardin Porneneur, suite à votre article engagé à propos du phénomène « crachat », je ne peux que m’insurger.
Nous sommes, si je ne m’abuse, en 1996, et qui plus est dans un régime démocratique moderne. Or, vos propos scandaleux portent ouvertement atteinte aux libertés les plus fondamentales. Chacun est en droit de faire ce qu’il veut, où il le veut. Et vous pensez pouvoir lutter activement et politiquement en interdisant à quiconque de cracher ?
Mais vos idées sont une porte ouverte à la dictature. Aujourd’hui le crachat, demain la presse et pourquoi pas toute forme de critiques ou pensées ?
Gérardin Porneneur, vous êtes indigne de votre profession. vous vous déclarez spécialiste en O.R.L., mais vous auriez dû choisir la psychiatrie, vous auriez ainsi pu vous soigner.

Sale Anglure ! Vous êtes borné, ma parole ! Vous vous permettez de philosopher sur l’angle droit. Je ne saurais trop vous conseiller d’étudier l’angle arbitraire, vous seriez plus compétent ! On croirait rêver !
Militez-vous pour ces groupements néo-fascistes dont on parle tant ? Supprimer les cracheurs, c’est un génocide. Et pourquoi ne pas interdire de soigner les malades de pneumatose entérocolite ulcéronécrosante, ou même interdire la pratique de médecines que je qualifierais de non-hygiénistes ?

De plus, je doute que seule l’inspiration du respect éthico-hygiénique vous guide. Agiriez-vous à des fins lucratives ? Vous n’êtes pas sans me rappeler une certaine Rose-Marie QEJACCUZ, présidente de l’Association de la Flèche, qui a pleinement joui des donations financières de ses adhérents.

Gérardin Porneneur, votre seul moteur est l’argent, argent grâce auquel vous faites pression sur le gouvernement (ainsi vivez-vous plus sereinement, et aisément...).
Non seulement vous vous complaisez dans la politique, mais vous voulez la perte des pneumologues (passionnante spécialité médicale à laquelle j’ai l’honneur d’appartenir) en accaparant les tuberculeux cracheurs. vous faites même de l’ombre à vos confrères O.R.L., honnêtes et non-hygiénistes quant à eux, en voulant supprimer toute forme de sinusite (c’est un remède bien efficace, en effet).
Qui soignons-nous, eux mis à part ? En effet, la principale source du crachat tuberculeux (de loin le plus menaçant) vient des poumons (bien plus à angle droit avec le sol que les sinus, d’ailleurs : vos connaissances, ou vos références, sont inexactes !).

Aussi vous sommerais-je de vous occuper de vos anguleux problèmes de fil à plomb mal ajusté, espèce de médecin de bas degré, et de laisser au pneumologue le soin des tuberculeux et sinusiteux cracheurs chroniques qui nous reviennent de droit.

René GRANDPOURRIEN,
médecin spécialisé en pneumologie,
auteur du célèbre Traité de Pneumologie en 37 volumes,
Président de l’Association Nationale de Défense des Pneumologues.

Article paru dans A l’angle de la médecine
revue bimensuelle d’opinion du médecin,
n° 264, 2ème quinzaine, avril 1996.


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

35 aujourd'hui
204 hier
1133401 depuis le début
55 visiteurs actuellement connectés