Philippe Jaccottet, "Sois tranquille..."

vendredi 23 janvier 2015
par  BM

Exploration cursive du poème de Jaccottet

Voici quelques pistes (dans le désordre) à explorer pour une future explication orale.

- L’absence de titre.
- Question : comment la brutalité du premier vers prend-elle de la force ?
Quelle est l’ambiguïté de ce vers ?

- La métaphore de l’écriture : tout texte doit avoir un début, une fin.
- Question : comment Jaccottet tire-t-il parti de cette banalité pour développer un raisonnement ?
Peut-on parler d’un certain humour, fondé sur l’observation d’une évidence ?

- La versification : vers libres, à la mesure approximativement régulière.
- Question : vérifier si les rythmes sont constants, et comment leur variabilité peut faire penser au déroulement du temps, ou aux tentatives humaines de ne pas y penser.

- Les effets de rythme provenant du lexique.
- Question : comment Jaccottet, par des reprises, des répétitions plus ou moins exactes, montre-t-il que la perception du temps est variable,

- L’être humain : simple, ou double ? Qu’est-ce que cela change ?
- Question : l’image du couple est-elle destinée à rassurer, ou à accentuer l’inéluctabilité du passage du temps, ou l’approche de la mort ?
Optimisme ou pessimisme ?
L’érotisme léger de certaines images est-il une raison d’espérer ou de désespérer de l’amour ?

- L’imagerie dans ce poème : le mouvement ou la marche, la pause ou le repos, la jouissance amoureuse et l’oubli du reste du monde, l’unité provenant de l’union, l’inutilité de la résistance ou du refuge, ou de la dissimulation.
- Question : comment l’ensemble de ces images constitue-t-il une sorte de métaphore filée ?

- L’énonciation, le tutoiement ?
- Question : ce tutoiement est-il destiné au lecteur, ou est-ce un dialogue intérieur ? Qu’est-ce que cela change ?

- La reprise de l’adjectif « tranquille ».
- Question : entre le vers 1 et le vers 13, comment Jaccottet fait-il passer le lecteur par des états d’âme contradictoires ? Lesquels ? Par quels procédés ?

Travail à faire :
- Organiser dans deux parties successives une dizaine de remarques pour construire un plan d’explication.
- Rédiger de petites tranches d’explication, qui dureraient environ une minute à l’oral si elles étaient lues, et prévoir des transitions brèves pour passer de l’une à l’autre.
- Mémoriser deux ou trois de ces phrases et être capable de les dire en classe.
- Rédiger une introduction.


Le texte de Jaccottet est disponible sur Internet, entre autres ici.


Documents joints

Philippe Jaccottet, "Sois tranquille, (...)
Philippe Jaccottet, "Sois tranquille, (...)

Brèves

Madame Bovary au cinéma

lundi 25 mai 2015

Pour compléter l’article 39, qui se contentait de quelques pistes autour du film de Claude Chabrol, allez voir la webographie du réseau CANOPÉ sur ce sujet.

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

174 aujourd'hui
204 hier
1138221 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés