Baudelaire, La Mort des Amants.

dimanche 18 janvier 2015
par  BM

Schéma de commentaire composé, pour une classe de Première L

La mort des amants

Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d’étranges fleurs sur des étagères,
Écloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l’envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d’adieux ;

Et plus tard un Ange entr’ouvrant les portes
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.

Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1857.

Argumentation proposée en deux parties paradoxales

- Ce poème peut être considéré comme l’évocation d’un instant amoureux extatique, assimilé à une petite mort, suivi d’une sorte de résurrection, et destiné à faire espérer une réunion amoureuse toujours recommencée.

- Ce poème peut être considéré comme une volonté de fuir l’amour charnel, assimilé à une entrave ou une déchéance, et comme une préférence pour un amour supérieur, mystique, au-delà de la mort physique , ou pour une mort réelle (à deux) aboutissant à une fusion des esprits.

Argumentation de détail, pour laquelle il ne reste plus qu’à trouver dans le texte les preuves concrètes

- A) Titre du poème ; rapport avec le sens narratif du texte ; rapport avec la forme fixe du sonnet.
Lexique à connotations doubles (mort et amour).
Système d’énonciation apparentant le poème à une entreprise de séduction dans laquelle le poète est le guide à l’intérieur du NOUS ; emploi du futur de persuasion.
Jeu des pronoms ; construction d’un couple en miroir ; sens symbolique de cette construction ; forme sonnet menant à des mots essentiels à la rime.
Transformation d’un thème religieux et / ou macabre en thème allusivement érotique ; analyse du sens caché.
Extension à un amour allégorique et universel ; inclusion du lecteur dans le rôle de la personne séduite ?

- B) Titre ambigu ; remplacement de l’amour par une autre valeur.
Attitude négative et suicidaire de la construction narrative et de la mise en scène : adieux au monde réel et ordinaire.
Goût pour l’étrangeté parallèle au goût pour le macabre ; lexique caractéristique ?
Analyse du jeu de miroirs : ce sont des illusions amoureuses, et non une vraie fusion ; rapport avec les jeux sur les singuliers et les pluriels ; mise en scène des rimes.
Crainte de la désintégration totale dans la mort ; espoir d’une sublimation de l’esprit.
Valeur allégorique de l’Ange : supériorité sur la chair.
Significations mystiques des couleurs, de la mise en scène d’un lit de mort, de l’emploi des futurs.
Poème débouchant sur une valeur supérieure : l’unicité au lieu de la multiplicité (ou de la duplicité ?).


Que reste-t-il à faire ? Rédiger une des deux parties du commentaire (au choix)... et proposer un autre parcours de lecture dans un message de forum ?

La seconde image du logo est faite d’après la toile de Bouguereau, 1889, conservée à la Hobart Art Gallery, enTasmanie.


Brèves

Madame Bovary au cinéma

lundi 25 mai 2015

Pour compléter l’article 39, qui se contentait de quelques pistes autour du film de Claude Chabrol, allez voir la webographie du réseau CANOPÉ sur ce sujet.

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

124 aujourd'hui
265 hier
1132522 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés