Fin de partie, Beckett

vendredi 4 janvier 2013
par  BM

Prévision de lectures cursives et/ou analytiques

- la didascalie initiale, pp. 11-13, pour la mise en scène et l’indication du ton de la pièce.
- le premier monologue de Hamm, pp. 14-16, pour le tragique ou le monologue final de Hamm, pp. 107-110, un épilogue sans dénouement, pour le tragique.
- l’apparition de Nagg, pp. 21-22, pour montrer l’effet de surprise devant le contenu des poubelles.
- la conversation entre Nagg et Nell, pp. 27-31, ou la description de la déchéance humaine.
- l’histoire du pantalon, pp. 34-36, pour montrer la remise en question du monde, une certaine forme de comique dérisoire.
- le tour du monde en fauteuil roulant, pp. 39-41, pour le rapport maître-valet.
- l’histoire de la puce, pp. 48-49, pour montrer le comique burlesque, ou les chiens de Hamm, pp. 55-57, pour le comique et le rapport maître-valet.
- le “roman” de Hamm, pp. 68-73, pour la compréhension de l’histoire racontée et la personnalité de Hamm.

Deux "Pensées" illustrant assez bien Fin de partie

Jacques Sternberg a écrit, dans ses Pensées, 1986, ceci :

- Inutile d’en douter, la première question que s’est posé l’homme préhistorique à peine pensant, ça a été : "Pourquoi ça m’arrive à moi ?"
- On imagine assez bien un dieu,ayant créé un univers absurde, y jetant un être pensant pour voir si celui-ci trouvera un sens à tout cela.

Rapprochements à faire avec certaines déclarations de Hamm ou de Clov ...


Voir un ancien cours de Terminale sur Fin de Partie

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

124 aujourd'hui
265 hier
1132522 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés