Bac blanc Théâtre

mardi 7 février 2012
par  BM

Le sujet est téléchargeable ci-dessous ...Voici les textes qui le composent

- Texte A : Victor HUGO, Angelo, tyran de Padoue (1835), Journée I, scène 1.
- Texte B : Alfred JARRY, Ubu Roi, (1888) Acte Ill, scènes 3 et 4.
- Texte C : Jean-Paul SARTRE, Les Mouches, (1943) Acte II, scènes 3 et 4.
- Texte D : Albert CAMUS, Caligula, (1944) Acte II, scène 5.

Pour information, voici les axes de lecture proposés aux séries technologiques, sur le même sujet.
Vous commenterez le texte de Victor Hugo (texte A). Vous pourrez par exemple montrer l’aspect tragique de cette confidence, et sa portée politique indirectement engagée.

La question sur corpus

Rappel de méthode : il faut s’appuyer sur un repérage précis des procédés qui mettent en relief les caractéristiques du roi dans les quatre textes, et les illustrer par quelques citations bien choisies.

Procédés purement théâtraux :
- les indications scéniques, les didascalies explicites ou implicites
- les situations théâtrales particulières : monologue, discours, situation de secret ou de confidence, dispute
- la répartition de la parole entre les divers personnages
- le niveau sonore des répliques
- les mouvements sur scène, la présence ou non de personnages muets, de figurants
- les décors

Autres procédés plus généraux :
- l’énonciation personnelle
- les champs lexicaux
- les figures de rhétorique

Une proposition de corrigé est téléchargeable ci-dessous.

L’écriture d’invention

Rappel de méthode : il faut repérer les contraintes de l’énoncé, et les transformer en consignes, puis les suivre assez rigoureusement. Dans tous les cas, la lecture des textes du corpus donne des pistes à suivre, tout comme la question à 4 points.

À la suite de la scène 5 de Caligula, Lepidus, maintenant seul, réagit à chaud à tout ce qu’il vient d’entendre et de vivre. Il exprime alors le fond de sa pensée et de ses sentiments, tout en s’interrogeant sur la conduite à tenir. Rédigez son monologue, en une trentaine de lignes au moins.

Cinq consignes majeures apparaissent, qu’on peut considérer comme équivalentes dans une évaluation, et qui pourraient valoir chacune 3 points.
La consigne de longueur et de forme (monologue) donnerait le seizième point ?

- Réaction à chaud : marques de l’émotion théâtrale ( exclamations, gestes, mouvements sur scène, didascalies marquant cette émotion).
- Rappel de la scène précédente, sans trop paraphraser ou recopier (autoritarisme de Caligula, tenue à table, comportement des autres convives, méchanceté, rappel du meurtre du fils de Lepidus) et citation d’au moins une phrase dite par Caligula.
- Sentiments de Lepidus (envers lui-même : lâcheté, honte ; envers Caligula : haine, colère, indignation ; à propos de son fils : chagrin, regret ; à propos de son autre fils : peur, etc.).
- Pensées et opinions de Lepidus (réflexions sur le pouvoir de l’empereur, sur sa légitimité, sur les liens entre pouvoir et morale, sur l’autorité ou l’obéissance, notions de liberté, de révolte, etc.).
- Interrogation sur ce qu’il doit faire (agir, ne pas agir, dilemme, arguments pour et contre, etc.) et prise de décision à la fin de la scène.
- Monologue (usage de la première personne, temps présent de l’énonciation, éventuellement discours à l’empereur absent, prière aux dieux, etc.) d’au moins trente lignes.

Commentaire et dissertation

Ci-dessous, des propositions de correction.
A commenter, amender, compléter, avec les éléments brillants trouvés par le correcteur dans vos copies.


Documents joints

Le sujet
Le sujet
Question sur corpus
Question sur corpus
Une proposition de corrigé
Commentaire
Commentaire
Une proposition de corrigé
Dissertation
Dissertation

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

124 aujourd'hui
265 hier
1132522 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés