Étudier un personnage

samedi 27 février 2010
par  BM

Étudier un personnage de roman : quelques conseils de méthode Prévoir trois grandes questions pour prendre des notes et se préparer à examiner un personnage :

- QUI le romancier a-t-il fabriqué ?
- COMMENT l’a-t-il fabriqué ?
- POURQUOI, dans quel but, l’a-t-il fabriqué ainsi ?

Voici des conseils pour questionner le texte romanesque :

- QUI ? On essaie de dresser une fiche signalétique simple.

Nom ; prénom ; famille ; âge / naissance ; époque ; aspect physique ; habillement ; domicile(s) ; métier(s) ; santé ; activité(s). En bref, portrait physique.

Vie intellectuelle ; vie sentimentale ; amis / ennemis ; qualités / défauts ; opinions. En bref, portrait "psychologique".

- COMMENT ? On examine l’art et / ou la méthode de création romanesque.

Des gros plans, ou des arrêts descriptifs ; une description immédiate ou tardive ; une description faite par le narrateur ou par un autre personnage, ou par le personnage lui-même ; des descriptions contradictoire ou faites d’un seul point de vue ; portrait en actions ou en paroles ; description précise ou vague.

- POURQUOI ? On cherche si le romancier lui destine un rôle ou une fonction.

Rôle objectif : le personnage est un objet dans le roman. Actif ou passif ? positif ou négatif ? Héros ou antihéros ? Le personnage est un moteur de l’action romanesque ? Une victime ? Un frein à l’action ?

Rôle subjectif : le personnage transmet quelque chose. Reflet de la pensée de l’auteur ? Symbole ? Porte-parole ? Contre-exemple de la pensée de l’auteur ? Caricature de ce que l’auteur veut critiquer ?

Et cetera. Et on essaie ensuite de se débrouiller en relisant quelques pages où le personnage est analysé.

Exercez-vous sur Emma et Charles,et déposez vos contributions sous forme de commentaire avec petit fichier joint.


Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

156 aujourd'hui
204 hier
1133522 depuis le début
17 visiteurs actuellement connectés