L’Ingénu : les réponses au test

vendredi 9 juillet 2010
par  BM

Un test de lecture
destiné à une meilleure circulation dans le récit
et une meilleure compréhension de l’œuvre

Les réponses

  1. C’est un conte philosophique dans lequel les aventures sont peu vraisemblables, où il y a peu de personnages et dans lequel l’auteur peut recourir à différents registres (comique, satirique, polémique…)
  2. Un personnage éponyme est un personnage qui donne son nom au roman, ici c’est l’Ingénu.
  3. L’Ingénu est un personnage naïf, très étrange, qui vient d’un pays lointain et qui connait le français. Il est ouvert, curieux et simple. Grâce à ce personnage, Voltaire fait observer la société française par un étranger, ignorant les usages et les codes sociaux mais doté d’un esprit critique aiguisé qui lui permet de saisir des anomalies, des excès, des contradictions que les consciences françaises ne voient pas.
  4. Elle se passe en France. Tout d’abord en Basse Bretagne, puis à Saumur, ensuite à Versailles et finalement à Paris ( à la Bastille ).
  5. C’est une jeune fille, la sœur de l’abbé de Saint-Yves, qui est amoureuse du Huron dont elle est la marraine. A la fin du roman, elle est rongée par le remord et le silence dans lequel elle s’enferme par crainte d’avouer à son amant le prix qu’elle a dû payer pour que celui-ci soit libéré de sa prison (la Bastille) : elle a dû succomber aux demandes peu catholiques de M. de Saint-Pouange. Celui-ci exerçait en effet sur elle un chantage au quel elle a finit par céder, par vertu malgré elle. Elle s’en veut d’avoir trompé l’Ingénu, au point de se laisser mourir.
  6. Une basse-brette est une habitante de Basse Bretagne.
  7. L’Ingénu donne un petit talisman à Mlle et M de Kerkabon pour les remercier de leur bonne réception. Ce talisman est constitué de deux portraits, sur ceux-ci, ils reconnaissent le visage de leur frère et de leur belle-sœur, tous deux partis 20 ans plus tôt pour le Canada, mais jamais revenus. C’est alors qu’ils comprennent que ces derniers, arrivés en Huronie, se sont fait tuer et qu’une nourrice huronne a sauvé et élevé leur fils : l’Ingénu.
  8. Son nom de baptême est Hercule de Kerkabon. Un jésuite explique que Hercule est un saint, qui a réalisé douze miracles, et qu’il en existe un treizième : c’est celui « d’avoir changé cinquante filles en femmes en une seule nuit ».
  9. Il se rend à Versailles dans le but de rencontrer le Roi, Louis XIV, pour lui demander la récompense qui lui est due (puisqu’il a repoussé les Anglais), espérant la libération de Mlle de Saint-Yves, qui est retenue dans un couvent en Basse Bretagne, et l’épouser. En chemin, il rencontre des jansénistes qui lui expliquent la révocation de l’édit de Nantes, les obligeant à fuir la France : il veut donc également parler au Roi pour que celui ci revienne sur cette décision.
  10. L’Ingénu a voulu brûler le couvent pour libérer Mlle de Saint-Yves, et a tenu des propos anti-jésuite, c’est pourquoi il a été emprisonné. Gordon, un vieillard janséniste frais et serein, partage sa cellule à cause de ses idées qui s’opposent aux dogmes chrétiens : il a été enfermé par des Jésuites.
  11. Mons de Louvois fait de l’Ingénu un excellent officier. L’Ingénu et Gordon vivent ensemble jusqu’à ce que la mort les sépare.
  12. Les personnages qui s’opposent aux amours de Melle de Saint-Yves et de l’Ingénu sont : - Le Bailli et son fils (car le Bailli veut marier son fils avec Mlle de Saint-Yves) - L’abbé de Saint-Yves (car il enferme sa sœur dans un couvent) - Le jésuite espion.
  13. Dans le chapitre 3, l’Ingénu se fait convertir. Ce chapitre est centré sur la moquerie et la critique, Voltaire y dénonce des rituels religieux. On a dans ce chapitre la critique du baptême vu par un regard naïf, celui du Huron.
  14. Ce mode de pensée rappelle celui des philosophes des Lumières (XVIIIème siècle). En effet, ces derniers critiquaient la monarchie et la religion et on retrouve ces critiques dans le roman de Voltaire, notamment dans le passage où l’Ingénu et Gordon sont en prison.
  15. Au début du roman, le Bailli est très curieux et s’intéresse à la vie en Huronie de l’Ingénu ; c’est pourquoi il lui pose beaucoup de questions. Cependant lorsqu’il comprend que Mlle de Saint-Yves préfère l’Ingénu à son fils, il décide de tout faire pour les séparer. Il parvient donc à le faire enfermer à la Bastille. « Ils étaient partis au premier bruit de l’élargissement de leur ennemi ; ils couraient ensevelir dans leur province leur sottise et leur crainte. »

Lucie, Julien et Laura


Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

156 aujourd'hui
204 hier
1133522 depuis le début
16 visiteurs actuellement connectés