L’espace

mardi 16 novembre 2010
par  BM

Exposé de Sarah L. et Alexia : pistes proposées, et addition de quelques détails après l’exposé

L’extérieur

- Espace extérieur : il y a un mur percé de deux fenêtres, un escabeau, une longue-vue, et les yeux de Clov pour voir et décrire cet espace extérieur.
- Espaces extérieurs : dans les souvenirs des parents, le lac de Côme, dans les souvenirs (?) de Hamm, la steppe, une ville nommée Kov, un détroit, dans les dialogues Hamm/Clov, l’océan, la mer, etc.
- Ces espaces invisibles ou virtuels ont-ils une utilité théâtrale ? Permettent-ils de comprendre les personnages ?

- L’espace extérieur a des aspects fantasmatiques : les forêts dont rêve Hamm,par exemple, les océans sur lesquels il serait possible de naviguer, en dépit des squales, le désert prétendu lorsque Clov rapporte à son maître les paroles de Nell qui lui a dit « Déserte ! »
- C’est un espace aux potentialités fertiles éteintes : plus de mouettes, plus de bruit de la mer, etc.

Un monde imaginaire ? La liberté des enfermés est plus grande, c’est l’imagination ?

L’intérieur visible

- L’espace intérieur, visible, celui de la scène : quelle importance a sa forme ? sa dimension ?
- Est-ce un espace d’enfermement ?
- Pourquoi Hamm le considère-t-il comme son royaume ? pourquoi veut-il en faire le tour, toucher le mur qui le limite ?
- Est-ce un espace d’impunité, un lieu préservé du monde ? Des indices peuvent le laisser penser.

L’intérieur moins visible

- Un espace intérieur invisible : la cuisine de Clov. quelle semble en être la fonction ? Simple fonction utilitaire pour faire aller et venir un personnage et laisser Hamm seul en scène ?
- Un autre espace intérieur, visible et invisible : les deux poubelles. Enfermement-elles seulement deux corps mutilés ? Cet enfermement a-t-il une signification en termes de psychologie ?

- Absence d’objets, donc espace permettant des déplacements, paradoxe pour deux culs-de-jatte et un infirme en fauteuil roulant.
- Espace tridimensionnel, une pièce visible et une pièce décrite par Clov.
- La cuisine pourrait être un lieu d’isolement, une remise, assimilable à la niche du “chien” Clov.

Ces caractéristiques font de l’espace intérieur un lieu stérile.

Des pistes d’analyse

- La nature concrète de ces espaces doit être opposée à la nature virtuelle ou hypothétique des espaces extérieurs décrits dans les dialogues ou les récits.
- Cette même nature concrète doit être mise en relation avec la question du mouvement, des déplacements, de la gestuelle, notamment lorsque Hamm jette des objets, lorsque Clov se traîne d’une fenêtre à l’autre, lorsque Clov soulève ou referme les couvercles des poubelles, etc.
- Tous ces espaces peuvent-ils être mis en rapport avec le titre Fin de partie ? Si c’est l’espace sur lequel se joue la fin d’une partie d’échecs, qui est à l’extérieur ? Le spectateur/lecteur ? Un dieu ?
- « Une intelligence, revenue sur terre, ne serait-elle pas tentée de se faire des idées, à force de nous observer ? » (p.47)


Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

22 aujourd'hui
175 hier
1133787 depuis le début
75 visiteurs actuellement connectés