Le "roman" de Hamm

vendredi 5 novembre 2010
par  BM

Pistes proposées pour l’exposé destiné à Clément

- Situer le passage et le délimiter précisément.
- Analyser les registres en jeu dans ce passage.
- Analyser les nombreuses reprises et modifications apportées par l’auteur (Hamm) à son "roman".
- Analyser les liens possibles entre ce prétendu "roman", ses buts avoués dans la pièce, et la "réalité" de la fiction théâtrale.
- Dire ce qu’il apporte en termes de psychologie (révélation du caractère, compréhension de la situation, etc.).
- Prendre en compte que lorsqu’il "lit" son roman, Hamm exige l’attention d’un auditeur, il se donne donc en spectacle. D’une point de vue littéraire, c’est une mise en abyme assez remarquable.
- Prendre en compte que Hamm est présent dans le roman qu’il écrit, sauf à considérer qu’il y aurait un narrateur à la première personne ? C’est encore une particularité étrange.

Plan de l’exposé fait par Clément

La situation/répartition des épisodes de ce roman dans la pièce : elle se fait en trois étapes, pp. 66-73, puis pp. 78-81 et 89, et enfin p. 109

La fonction du « roman » de Hamm

- Un rituel
- Hamm fils de Nagg, père de la narration
- Fonction phatique de certains éléments du roman de Hamm

Rapport entre l’histoire et les personnages : une élucidation ?

- « Histoire » ou « roman » ?
- Une histoire de tyrannie ?
- Clov est-il l’enfant décrit dans le « roman » ?

Philosophie du « roman » de Hamm

- Un refus de toute charité
- La dégradation de la figure paternelle
- Un monde sans espoir

Conclusion(s)

- Une tentative inaboutie de dire l’histoire, ou de faire l’historique, des personnages de la pièce ?
- Une manière de leur enlever leur part de réalité, en les mettant de force dans une fiction sans cesse réinventée, modifiée ?
- Une parodie de roman ?
- Une volonté esthétique : faire du beau avec un récit de souffrances ?
- Une volonté littéraire : produire un beau texte ?
- Une plaisanterie de bouffon, de cabotin, qui joue devant un public captif ?

Reprise de l’exposé, et additions

- Ce roman remplace les scènes d’exposition, puisqu’il se situe dans un passé lointain, il expose donc certaines actions qui ont peut-être amené à la situation dramatique présente ? Rien n’est moins sûr, mais sa place en fin de pièce lui donne peut-être une valeur de moquerie vis-à-vis des formes classiques du théâtre ?
- Penser à parler de la théâtralité de ce « roman » : Hamm cabotine, joue devant un spectateur, joue deux rôles, se reprend pour améliorer son texte, et parle ensuite de la fatigue due à un « effort créateur prolongé » p. 81 ...
- A propos de la valeur rituelle de ce roman, penser à l’associer aux questions répétées de Hamm qui veut savoir si « c’est l’heure de » ceci ou cela.
- Noter aussi que c’est la seule fois où c’est Hamm lui-même qui dit que c’est l’heure, alors que d’ordinaire il demande si c’est l’heure. Et Clov ne lui répond pas par la négative ... Clov se tait et écoute.


Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 27 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

545 aujourd'hui
796 hier
1195741 depuis le début
35 visiteurs actuellement connectés