Janvier

mardi 4 janvier 2011
par  BM

Chaque semaine, une phrase de grec ancien sera mise en ligne, et proposée à votre sagacité. Vous utiliserez le Bailly en ligne, vos lexiques, et vous donnerez une traduction sous la forme d’un commentaire attaché à cet article. Vous n’omettrez pas de vous identifier, si vous voulez avoir la prime au(x) gagnant(s) ...

Ménandre, pour vous souhaiter la bonne année

- Εἰ θνηθὸς εἶ, βέλτιστε, θνητὰ καὶ φρόνει.

Très facile ...

Phrase à traduire avant le jeudi soir 6 janvier.

Héraclite, pour la semaine du 10 janvier : une histoire d’eau

Cette phrase vous fera réviser les degrés de signification de l’adjectif. Mais n’en tirez pas argument pour boire n’importe quoi.

- Θάλασσα ὕδωρ καθα­ρώτατον καὶ μιαρώτατον, ἰχθύσι μὲν πότιμον καὶ σωτήριον, ἀνθρώποις δὲ ἄποτον καὶ ὀλέθριον.

Héraclite, fragment 61

Vous chercherez des informations biographiques et culturelles sur cet auteur.

Phrase à traduire avant le jeudi soir 13 janvier.

Aristote, pour la semaine du 17 janvier : faites de beaux rêves

Περὶ Ἐνυπνίων

Τί δ΄ ἐστὶ τὸ ἐνύπνιον͵ καὶ πῶς γίνεται͵ ἐκ τῶν περὶ τὸν ὕπνον συμβαινόντων μάλιστ΄ ἂν θεωρήσαιμεν.

Τὰ γὰρ αἰσθητὰ καθ΄ ἕκαστον αἰσθητήριον ἡμῖν ἐμποιοῦσιν αἴσθησιν͵ καὶ τὸ γινόμενον ὑπ΄ αὐτῶν πάθος οὐ μόνον ἐνυπάρχει ἐν τοῖς αἰσθητηρίοις ἐνεργουσῶν τῶν αἰσθήσεων͵ ἀλλὰ καὶ ἀπελθουσῶν.

- γίνεται est une variante de γίγνεται, comme γινόμενον est une variante de γιγνόμενον.
- θεωρήσαιμεν est un verbe à l’optatif, exprimant le potentiel, car il est accompagné de ἂν.
- Dans le § 2, vous serez particulièrement attentif à la traduction du champ lexical des mots suivants : αἰσθητὰ, αἰσθητήριον, αἴσθησιν, αἰσθητηρίοις, αἰσθήσεων.
- πάθος est un mot à prendre avec précaution : ne vous laissez pas abuser par votre culture d’élèves qui font des explications de texte littéraire.
- οὐ μόνον ... ἀλλὰ καὶ est un ensemble de termes qu’il faut repérer automatiquement : pour les latinistes, c’est non solum ... sed etiam. Pour les autres, voyez Bailly, et apprenez l’expression. ἐνεργουσῶν et ἀπελθουσῶν sont des participes au génitif ...

Utilisez le Bailly en ligne pour les autres mots.

La phrase est assez longue, mais facile. Elle sera obligatoire, à rendre avant le jeudi soir 20 janvier.

Proposition de traduction : Barthélémy SAINT-HILAIRE (1805 - 1895)

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce que c’est que le rêve, et comment il a lieu, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil.

Les choses sensibles produisent en nous la sensation selon chacun de nos organes ; et l’impression qu’elles causent n’existe pas seulement dans les organes, quand les sensations sont actuelles ; cette impression y demeure, même quand la sensation a disparu.

Chacun pourra comparer son propre essai avec cette traduction très “dix-neuvième siècle”. Les notes ne seront pas affichées, cette fois.

Héraclite, pour la semaine du 24 janvier : une métaphore à expliquer après traduction.

- Εἶναι γὰρ ἓν τὸ σοφόν, ἐπίστασθαι γνώμην, ὁτέη ἐκυϐέρνησε πάντα διὰ πάντων.

La phrase est très sèche, l’auteur y expose des abstractions, et c’est la métaphore qui permet de se tirer d’affaire.

ὁτέη est une forme rare et dialectale (un hapax : vous chercherez le sens du mot) du pronom relatif, féminin, singulier.

Phrase à traduire avant le jeudi soir 27 janvier.


Commentaires  (fermé)

Logo de B Maréchal
vendredi 28 janvier 2011 à 20h00, par  B Maréchal

Camille,
c’est bien, mais le choix du mot “intelligence” correspond mal, dans ce contexte, au sens de la phrase grecque.
Il s’agit plutôt de la “pensée”, ou du “concept”, ou de la “notion philosophique”, si l’on veut parler en termes plus modernes.

Et le verbe “diriger” rend faiblement la métaphore du gouvernail, du pilote de bateau, qui se dirige dans la mer. Les grecs sont un peuple de marins, et le pilote est le personnage le plus important d’une embarcation, il tient le gouvernail.

Le verbe grec finit même parfois par signifier “avoir du pouvoir” sur quelqu’un ou quelque chose, notamment en politique.

Logo de B Maréchal
vendredi 28 janvier 2011 à 19h55, par  B Maréchal

Marine et Mathilde, c’est bien d’avoir pensé à l’expression “il y a”.
Mais “une” est faible par rapport au choix grec d’indiquer le numéral : dans ce cas, cela veut dire “un seul”, ou “une seule”.

La définition de “hapax” est juste, bien entendu.

Logo de B Maréchal
vendredi 28 janvier 2011 à 19h52, par  B Maréchal

Naïs, c’est bien d’avoir cherché et trouvé la définition du terme “hapax”.

Pour la traduction, c’est acceptable, l’originalité consistant à avoir coupé la phrase pour lui donner une tournure plus conforme à la langue française, mais le choix du point-virgule est maladroit.

Logo de B Maréchal
vendredi 28 janvier 2011 à 19h49, par  B Maréchal

Julien et Gwenaëlle, c’est passable.

Ne laissez pas le mot “chose” dans vos traductions, pas davantage que dans vos copies de français ...
Où avez-vous trouvé “à la fois” ? C’est peut-être excessif.
“Tout le temps” est également une maladresse, car cela vous oblige à alourdir la phrase française, alors que la phrase grecque est très lapidaire.

Logo de B Maréchal
vendredi 28 janvier 2011 à 19h46, par  B Maréchal

Arthur, c’est moyennement satisfaisant, mais vous ne dites mot de la métaphore ?

"Gouverner", c’est en lien avec un aspect fondamental de la Grèce antique : peuple maritime, avec un gouvernail sur chaque bateau. La métaphore du pilote est bien là, celle des dangers de la navigation aussi.
Or vous avez traduit par "diriger", ce qui perd beaucoup du sens originel.

Quant à la notion de destin, elle est à exclure d’une pensée aussi rationnelle : c’est l’intelligence de l’homme qui doit lui permettre de choisir un chemin de pensée.

Et la vantardise est étrangère à la pensée de ce philosophe ...

Logo de camille
jeudi 27 janvier 2011 à 20h39, par  camille

Voici ma proposition :

"Il existe une seule chose sage, c’est de savoir l’intelligence qui peut tout diriger partout."

Bonne soirée.

Logo de Marine et Mathilde
mercredi 26 janvier 2011 à 13h41, par  Marine et Mathilde

Voici notre nouvelle traduction de la phrase du 29 janvier.

Nous n’avons cependant pas trouvé la traduction pour ὁτέη, le dictionnaire ne marche pas et sur un autre site que nous avons essayé, nous n’avons trouvé que oτε, comme la fois précédente.
hapax : Mot, spécialement pour les langues anciennes, dont on ne connaît qu’une seule occurrence dans le corpus d’une langue donnée.

En effet, il y a une chose sage, c’est connaître cette pensée qui peut gouverner toutes choses totalement.

Ειναι (il est) γαρ (en effet) εν (cette) τo σοφoν (sage, prudent), επιστασθαι (la pensée) γνωμην (savoir, connaitre) , oτεη (oτε : lorsque, quand, il est des cas ou, quelquefois, toutes les fois que... ) εκυbερνησε (κυbερνησε : gouvernements) παντα (Toutes choses) δια παντων (Totalement).

Merci pour vos conseils,
Marine et Mathilde.

Logo de Naïs
mercredi 26 janvier 2011 à 09h15, par  Naïs

Traduction
Car être sage ; c’est avoir la connaissance qui peut tout gouverner et partout.

Définition
Un hapax : mot ou expression dont on n’a qu’un exemple dans un corpus donné, qui n’apparait qu’une seule fois dans un texte.

Naïs.

Logo de Julien et Gwenaelle
mardi 25 janvier 2011 à 21h24, par  Julien et Gwenaelle

La pensée est la seule chose sage qui peut à la fois tout gouverner et le faire tout le temps.

Logo de Arthur
dimanche 23 janvier 2011 à 14h53, par  Arthur

Bonjour Monsieur,
Je vous fais part de ma traduction, qui semble à mes yeux la plus adaptée pour comprendre la métaphore :
La sagesse est la notion qui consiste à comprendre que tout, en tout lieu, est dirigé dans sa totalité.

Je pense qu’Héraclite veut nous faire comprendre que tous les objets, les êtres vivants, ... obéissent à un destin déterminé par des forces extérieures et inconnues. Tout a un destin et nul ne peut le contrôler ...
Quand un homme a acquis cette notion, il pourra alors se vanter d’être un sage.

J’espère que ce quart d’heure philosophique saura combler vos espérances ...
Cordialement, Arthur

vendredi 21 janvier 2011 à 08h37

Qu’est-ce que le rêve et comment arrive-t-il ? Ce sont tout les évènements qui se déroulent autour du sommeil et qui nous permettraient de les comprendre.
Car les choses sensibles tout au fond de nous, nous donnent la sensation que chacun de nos organes et ce qu’il s’est passé dans ces épreuves d’affection vive n’existent pas seulement dans les organes, cette impression y demeure, meme quand la sensation a disparu.

Veuillez m’excuser pour le retard, à l’internat, les ordinateurs ne sont jamais libres ;
Tanguy

Logo de Elise
jeudi 20 janvier 2011 à 21h46, par  Elise

Sur les rêves

Qu’est ce qu’un rêve et comment se forme -t-il ?
C’est à partir des circonstances d’un rêve que nous pourrions le plus les comprendre. En effet, les sens produisent en vous la sensation de chacun de nos organes de sensation , et le ressenti même qui en découle n’existe pas seulement dans les organes alors que les sensations sont vivaces , mais il existe aussi quand les sensations sont parties .

Sue ce je vais me coucher pour expérimenter tout cela.... Bonne soirée

Elise

Logo de Naïs
jeudi 20 janvier 2011 à 21h41, par  Naïs

Traduction :

Pour savoir ce qu’est un rêve et comment il a lieu, il faut prêter attention aux conditions qui accompagnent le sommeil. Les choses sensibles produisent en nous une impression selon chacun de nos organes, cette impression n’existe pas seulement dans nos organes, quand les sensations sont présentes mais cette impression reste, même lorsque les sensations ont disparu.

Logo de Gwenaëlle
jeudi 20 janvier 2011 à 21h36, par  Gwenaëlle

Phrase tirée du traité des rêves d’Aristote :
Ce qui nous fera comprendre mieux ce qu’est un rêve et comment il a lieu, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil.
Les choses sensibles produisent en nous la sensation selon nos organes ; et l’impression qu’elles causent n’existe pas seulement dans les organes lorsque les sensations sont actuelles ; cette impression reste même quand la sensation a disparu.

Logo de Marie et Claire
jeudi 20 janvier 2011 à 21h04, par  Marie et Claire

Ce qui peut nous faire comprendre ce qu’est le rêve et comment il se produit, c’est tout ce qui est en dehors du sommeil. Car les choses sensibles produisent en nous une sensation, et produisent elles-même ce qu’on éprouve, et la naissance de l’impression commence dans les organe des sens, les sensations qui sont accomplies, mais aussi qui sont chassées.

Logo de Arthur
jeudi 20 janvier 2011 à 20h52, par  Arthur

Bonsoir Monsieur,

Voici la traduction de la phrase d’Aristote que je vous propose :

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce qu’est le rêve, et comment il se produit, sont les événements qui précédent l’endormissement.

Des choses marquantes produisent en nous une réaction dans toutes les parties de notre corps, et l’impression qu’elles procurent ne s’effectue pas seulement à ces endroits puisque, lorsque ces sensations semblent récentes, cette impression persiste malgré la disparition de cette sensation.

Maintenant tentons de se focaliser sur son auteur : Aristote.

Aristote est un philosophe grec né à Stagire en macédoine en - 384 et est mort à Chalcis en - 322. Considéré comme le père de la philosophie occidentale, inventeur de la logique il fut le premier à utiliser des sophismes et syllogismes, fondement des mathématiques modernes. Fils du médecin du Roi Amyntas II et d’une sage femme, il se voit orphelin à l’age de 11 ans, il sera en conséquence élevé par son beau-frère. Assoiffé de connaissance, il intègre l’école de Platon où il y restera 20 ans. Ses études portèrent sur de nombreux domaines tels que la biologie, la physique, la psychologie comme Politique ou Métaphysique.... Ainsi Aristote laissa à la postérité de nombreux ouvrages, toutefois il choisit de fuir Athènes une nouvelle fois pour rejoindre son destin funeste à Chalcis, ville de sa mère où il mourut de problèmes d’estomac.

Logo de Mathilde C.
jeudi 20 janvier 2011 à 20h49, par  Mathilde C.

Voici ma traduction pour la phrase du 21 janvier :

Le rêve, qu’est-ce que c’est, et de quelle façon arrive-t-il ? Ce sont tous les évènements qui se déroulent autour du sommeil qui nous le feraient mieux comprendre.
Car les choses sensibles tout au fond de nous donnent la sensation que chacun de nos organes et ce qu’il s’est passé dans ces épreuves d’affection vive n’existent pas seulement dans les organes quand la sensation est actuelle. Ces impressions restent, mais la sensation a disparu.

Mathilde C.

Logo de Nicolas L.
jeudi 20 janvier 2011 à 19h23, par  Nicolas L.

Nicolas L. - 1ère S 4

Au sujet des rêves

Ce qui nous permettra de connaître le rêve, et la manière dont il se produit, ce sont les évènements qui précèdent le sommeil. Les points sensibles créent en nous une sensation perçue dans chacun de nos membres. Et l’impression qu’ils causent dans les organes se propage lorsque les sensations sont présentes. L’impression perdure même lorsqu’il n’y a plus de sensation.

ARISTOTE : Aristote est né en 384 av. J.-C., en Macédoine (nord de la Grèce), à Stagire, d’où son surnom : le Stagirite. Si Aristote accepte certaines idées platoniciennes, comme l’immortalité de l’âme et la nature divine des corps célestes, il remet en cause certaines théories du maître : pour lui le plus haut degré de réalité n’est pas ce qui apparaît par le raisonnement, mais ce qui est perçu par les sens. Il affirme que la raison est vide avant que les sens n’entrent en action.

Il pose les lois du raisonnement et fonde la logique comme instrument de précision du discours philosophique. Il partage le savoir en trois domaines correspondant à des champs de l’activité humaine : la création ou art, la pratique ou morale, la théorie ou science. Il introduit une conception des phénomènes de causalité dans la nature, qu’il divise en quatre : la cause matérielle, la cause efficiente, la cause formelle et enfin la cause finale. C’est cette dernière qui fonde le principe d’Aristote sur la finalité des choses ; selon lui, tout obéit à un « dessein » qui nous dépasse ; cette idée aura une grande influence sur les théologiens chrétiens du Moyen Âge. Il lie politique et éthique ; pour lui, la plus haute forme de société ne peut être que la démocratie.

Nicolas L.

Logo de Julien D
jeudi 20 janvier 2011 à 19h13, par  Julien D

Bonsoir.
Voici la traduction que j’ai faite sur la phrase de la semaine, j’espère qu’elle vous conviendra.

Ce qui nous fera comprendre ce qu’est le rêve et le comment a-t-il lieu, ce sont les choses qui accompagnent le sommeil. Ces choses font en chaque organe en nous une sensation ; et les sensations qu’elles causent ne sont pas que dans les organes, lorsque les sensations sont actuelles ; cette impression y demeure, même quand celle-ci a disparu.

Logo de Julia
jeudi 20 janvier 2011 à 12h32, par  Julia

J’ai essayé de traduire la phrase et voici ce que je trouve :

"Ce qui fait le rêve et comment il naît, c’est surtout le sommeil qui survient.
En effet/Car les sentiments produisent en nous une sentation dans chacun de nos organes, et ils ne la produisent pas que dans les organes. Cette expérience reste unique même quand le sentiment s’est en allé/a disparu."

Julia.

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 26 avril 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

191 aujourd'hui
225 hier
1132324 depuis le début
16 visiteurs actuellement connectés