Méthodologie de la dissertation

lundi 18 octobre 2010
par  BM

Qu’est-ce qu’une dissertation ?

- Pour commencer à comprendre de quoi il retourne, voici un premier catalogue de sujets de dissertation, en fichier joint.
- Tous les sujets ont été pris dans les annales de l’EAF des dernières années.
- Voyez l’article qui vous sera peut-être utile dans les archives

- La lecture de l’énoncé constituant la première difficulté, vous pouvez proposer, sous forme de commentaires assortis de questions, vos lectures de cette liste, ou vos idées de plan.
- Pour une assise plus ferme de votre réflexion, je vous invite à réfléchir au corpus de textes n° 2, qui se prête assez bien au sujet 1, au sujet 3, etc.

- Voyez aussi l’article des archives concernant la question sur corpus

A vous de voir ...

Premier exercice : lecture de l’énoncé n° 1

Dans quelle mesure la forme littéraire peut-elle rendre une argumentation plus efficace ?

Vous appuierez votre développement sur les textes du corpus, vos lectures personnelles et les œuvres étudiées en classe.

Les mots-clés sont les suivants :

- Dans quelle mesure : cela implique une réponse nuancée, éventuellement des conditions restrictives, et en principe on ne pourra pas répondre de façon trop catégorique.
- La forme littéraire : attention à ne pas réduire l’expression à la notion de genre. On devra penser à la forme de l’énonciation, à la tonalité ou au registre, à la présence de personnages, à la longueur, à l’illustration concrète ou au contraire à l’abstraction, à la simplicité ou à la complexité, etc.
- Rendre efficace : on pourra se demander si l’expression de la thèse (et/ou des arguments) contenue dans un texte serait efficace si elle était exprimée de manière plate, neutre, non littéraire, comme un article de loi ou de dictionnaire. Inversement, on pourra argumenter sur l’intérêt de parler de choses sérieuses sous une forme plaisante, ou sur l’intérêt de présenter une thèse complexe sous une forme simplifiée, etc.
- Les exemples tirés du corpus : le minimum, c’est d’exploiter au moins une fois chaque texte du corpus. Le correcteur attendra toujours des appuis très précis sur telle ligne ou tel vers, et une identification précise des procédés ou des faits de langue, donc une maîtrise technique des méthodes de lecture et d’analyse de textes.
- Le recours à des lectures personnelles est toujours un enrichissement du contenu. Dans ce cas, pas de citations forcément exactes, mais des références précises à un contenu, un personnage, un épisode qu’on pourra résumer, etc.

La lecture des trois textes du corpus a donné les résultats suivants, en une heure de cours :

- Molière : la forme dialoguée entraîne une impression plus agréable, le ridicule d’Harpagon qui se prend pour un jeune homme est visible, ou imaginable, du fait des descriptions de Frosine.
- Molière : la critique des mariages arrangés est plus compréhensible dans un dialogue qui montre une situation "réelle", que dans un essai théorique sur les mariages d’un vieil homme et d’une jeune fille, ou sur les arrangements financiers.
- Molière : la critique de l’entremetteuse est plus forte car on voit que Frosine modifie ses paroles quand elle s’aperçoit que son interlocuteur se raidit ou manifeste de l’impatience.
- La Fontaine : le genre de la fable permet une présentation indirecte de la thèse, car les animaux représentent les humains.
- La Bruyère : l’exemple argumentatif est un procédé qui maintient le lecteur dans l’attention, et qui fait mieux saisir, par l’analogie, l’intention de l’auteur ; on comprend bien qu’il ne fait pas l’éloge du bon berger,mais du bon roi.
- La Fontaine : la moralité qui termine la fable est un procédé de résumé, ou de synthèse,qui a le mérite et l’efficacité de montrer une sorte de définition du bon roi.

Il restera à prévoir une problématique, un plan, et un enrichissement de la réflexion au moyen d’autres textes, œuvres étudiées ou lues personnellement.

A suivre ?


Documents joints

Sujets de dissertation (Argumentation)
Sujets de dissertation (Argumentation)

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

457 aujourd'hui
846 hier
1153361 depuis le début
28 visiteurs actuellement connectés