Le café de Surate

vendredi 3 septembre 2010
par  BM

Un petit café ?

- Dans l’objet d’étude Argumentation, nous étudierons l’œuvre intégrale de Bernardin de Saint-Pierre, Le café de Surate.

Cette œuvre est ici, téléchargeable, au format Word.

- Vous pourrez en enrichir la lecture, sous la forme de commentaires à cet article.

- Vous pourrez éventuellement joindre des documents rédigés, des enregistrements sonores, proposer des questionnements, etc.

- Pour commencer, une carte heuristique qui prend en compte le résultat de la première heure de cours sur cette œuvre. Vous pourrez y ajouter des propositions pour le commentaire. Cliquez sans crainte !

Un petit commentaire ?

Voici le relevé initial (en vrac) des éléments textuels pouvant servir de base à un commentaire du § 4, lignes 140-164. Tous sont issus du travail de repérage fait en une heure en classe.

- 9 questions rhétoriques enchaînées
- ligne 145-146 : série de 9 caractéristiques d’un lieu de culte
- énonciation majoritairement au présent, à signification de vérité générale
- lignes 159-164 : une injonction
- ligne 140 : un parallélisme qui annonce l’argumentation
- lignes 140-166 : système d’analogies, sorte de parabole ?
- lexique valorisant dans les analogies : « vaste », « belles », « élevées », « éclatante », « intéressantes », « intelligibles », « religieuses », « universel », « touchants »,« saint »
- registre didactique et construction argumentative en forme de démonstration
- connecteurs logiques : ligne 140 « il en est de même » ; ligne 143 « cependant » ; ligne 147 « Mais » ; ligne 157 « Ainsi » ; ligne 159 « donc » ; toute la phrase de la ligne 145 est aussi une phrase de transition logique
- usage de certains termes généraux, voire génériques, comme « chaque », « la plupart », « l’homme »
- certaines phrases donnent l’impression de règle, de loi, de théorème
- double parallélisme à valeur de proportionnalité, dans une phrase au futur marquant un but ou un espoir : « plus ... plus » [...] « plus ... plus »
- longueur et forme particulière de la phrase finale, longue, à rallonge, qui culmine sur un point fort
- forme massive de ce paragraphe contenant le discours du « chinois lettré »

A partir de ce relevé et du travail complémentaire de repérage et d’analyse fait dans la séance suivante, vous pourrez proposer ici des classements hiérarchisés et organisés de ces éléments, dans un parcours de lecture fondé sur les deux "axes" trouvés en classe :

- Ce texte (ou ce paragraphe) offre d’une part un éloge d’une religion naturelle, et d’autre part une leçon de morale.
- A vous de produire !


Documents joints

Le café de Surate
Le café de Surate

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 27 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

29 aujourd'hui
465 hier
1212863 depuis le début
19 visiteurs actuellement connectés